La mission GALEX


Le projet GALEX a été sélectionné en novembre 97 par la NASA dans le cadre des petites missions SMEX, pour effectuer une série de grands relevés en imagerie et en spectroscopie dans l'ultraviolet , et en particulier l'imagerie du ciel entier dans deux bandes passantes.

Ces observations fourniront sur plusieurs millions de galaxies des mesures cruciales pour établir  où et quand se sont formées les étoiles massives au cours des dix derniers milliards d'années d'histoire de l'Univers.
Les étoiles massives, qui ont synthétisé une part majeure des atomes dont les planètes et les êtres vivants sont constitués, émettent l'essentiel de leur énergie dans l'ultraviolet, et sont sélectivement observées par GALEX dans le domaine de longueurs d'onde de 135 à 280 nanomètres. L'approche homogène de GALEX et sa force statistique produiront le premier panorama de notre Univers en construction, permettant de mieux comprendre quels sont les mécanismes principaux qui gouvernent l'activité de la formation stellaire à grande échelle dans l'Univers.

Les données seront rapidement mises en libre accès au travers de l'Internet et des périodes d'observation invitées seront ouvertes, favorisant la pleine exploitation dans différents domaines des échantillons nouveaux et homogènes qu'apportera GALEX: quasars, galaxies et étoiles, appartenant à toute l'étendue des populations connues, ainsi probablement qu'une série d'objets exotiques.
Le potentiel de GALEX est renforcé par la synergie avec les grands relevés en cours, en particulier SLOAN DSS et VIRMOS dans le visible, puis SIRTF et ASTRO-F, deux missions spatiales dans l'infrarouge lointain qui seront mises sur orbite peu après GALEX.